Poings manqués : Geovane Vargas annule son propre combat après avoir été craqué par un coup de pied principal

Bienvenue dans la dernière édition de Missed Fists, où nous mettons en lumière des combats du monde entier qui ont peut-être été négligés en ces temps frénétiques où il semble qu’il y ait un spectacle MMA tous les deux jours.

Alors que les célébrations du 4 juillet battaient leur plein le week-end dernier, il n’y avait qu’une poignée de cartes aux États-Unis, mais comme toujours, les promotions du monde entier étaient plus que disposées à absorber le relais.

Nous commençons cette semaine avec une fin de combat rare et étrangement réconfortante avant de briser le chaos absolu à Abu Dhabi.

(Un grand merci comme toujours à @Barrelelapierna pour leurs listes hebdomadaires des meilleurs KO et soumissions, et à @Grabaka_Hitman pour télécharger de nombreux clips que vous voyez ici. Suivez-les et participez à Patreon si vous le pouvez.)

Bekzat Almakhan contre. Géovane Vargas

Il faut un vrai homme pour savoir quand ça suffit. Geovane Vargas est un vrai homme.

Bekzat Almakhan l’a déjà mis sur Vargas pendant la majeure partie de trois tours, vous ne pouvez donc pas blâmer Vargas d’avoir appelé son propre arrêt. C’était un coup de tête net qu’il a pris à la fin du combat et nous devrions être heureux qu’il ait eu suffisamment de sens intacts pour signaler qu’il avait terminé.

Dans le premier tour, Almakhan Vargas a craqué quand il a tenté de sauter avec un genou volant, puis a décroché un gros genou pour commencer troisième. Tout cela menait à Vargas non moment, qui aurait tout aussi bien pu servir de publicité gratuite pour le prochain film de Jordan Peele (le 22 juillet dans les cinémas du monde entier, les gens).

Fin rare de côté, Almakhan, 23 ans, est une perspective légitime de poids coq avec 12-1 avec toutes ses victoires à la ligne d’arrivée, 10 par KO.

Octagon League 32 est gratuit sur YouTube.

Jesse Arnett contre. Ali Al-Qaisi
Adam Meskini contre. Jalal Al Daaja
Xavier Alaoui contre. Fabricio Sarraff
Ali Taleb bat. Vinicius de Oliveira
Brian Hay contre. Wisem Hammami
Jacqueline Cavalcanti contre. Ioulia Koutsenko

Ho boy, par où commencer ici ?

UAE Warriors a organisé deux événements à Abu Dhabi (tous deux disponibles sur UFC Fight Pass) le week-end dernier et certaines des finitions étaient dignes des gros titres, mais tournons notre attention vers l’événement principal de samedi où le vétéran canadien Jesse Arnett Ali AlQaisi pour réclamer un poids plume Titre.

D’abord une courte interruption, puis un pur chaos.

Après un premier tour compétitif, Arnett a réussi à mettre AlQaisi sur le dos au tour 2. Quand AlQaisi est allé balayer, Arnett lui a donné un coup de coude sur le point qui a immédiatement ouvert une vilaine coupe. Peu de temps après, le combat a été annulé et Arnett a remporté une victoire par TKO. Al-Qaisi était pour le moins mécontent.

Le récent concurrent de l’UFC était déjà chaud alors qu’Arnett a porté un coup lorsque l’arbitre est intervenu pour les séparer afin que la coupe puisse être examinée et perdre son titre en raison de la mise à pied d’un médecin ne l’a rendu que plus furieux. De nombreux pièges ont suivi et les gens se sont entassés dans la cage pour briser la confrontation. À la fin, Arnett a juste sauté hors de la cage, ce qui était hilarant.

Enfin, la cage a été vidée et Arnett a eu la chance de célébrer sa victoire. Il a également profité de son entretien d’après-combat pour parler de son respect pour Al Qaisi et pour appeler à une revanche immédiate.

Steven Marrocco de MMA Fighting a contacté les responsables pour commenter la situation et a reçu la réponse suivante :

Heureusement, aucun combattant ou officiel n’a été blessé dans l’incident. Les officiels ont parlé directement avec les deux athlètes et ont décidé de gérer la situation à huis clos.

Ce moment sauvage vient de déclencher des retours insensés, grâce à Adam Meskini et Xavier Alaoui.

Le retour de Meskini n’a aucun sens car il y a eu environ trois moments différents où le combat aurait pu être arrêté en faveur de son adversaire Jalal Al Dajaa.

Al Dajaa était l’agresseur au premier tour, où il a marqué un renversement avec un coup de pied principal.

Non seulement Meskini a eu des ennuis au début, mais le commentaire a souligné qu’il semblait qu’il avait une blessure à la cheville gauche et qu’il avait été renversé deux fois de plus.

Je jure que l’arbitre interviendrait là-bas, mais il a juste reculé et le combat a continué. Il y a en fait de bonnes chances qu’Al Dajaa se soit donné un coup de poing, car comment pouvez-vous expliquer cela autrement ?

Un uppercut à droite fait vaciller Al Dajaa et il ne s’en remet pas. Seulement en MMA, je le jure.

Pour ne pas être en reste, Alaoui a fait son propre retour incroyable contre Fabricio Sarraff quelques instants après avoir été grièvement blessé.

Je pense que parfois il faut prendre du retard pour avancer. Ou quelque chose.

Ali Taleb a remporté un va-et-vient avec Vinicius de Oliveira, aplatissant la première place brésilienne en troisième et passant à 7-0.

Brian Hay a sans doute eu le KO le plus explosif du week-end des UAE Warriors, déchaînant juste un KO nu que Wisem Hammami n’a pas vu venir.

Et puis il y a Jacqueline Cavalcanti.

N’importe quel joker peut gagner avec un genou volant à la tête, mais qu’en est-il d’un genou volant au corps ? Cavalcanti, nous vous saluons.

Moeri Suda contre. Mizuki Oshiro

Gros coup de chapeau également pour Moeri Suda, qui s’est améliorée à 6-3 en tant que pro samedi lors de ses débuts pour RIZIN à Okinawa, au Japon.

Les brassards sont sa spécialité comme vous pouvez le voir sur cette belle transition. Soit dit en passant, Suda est encore à trois semaines de son 18e anniversaire. Ils les rendent différents là-bas.

Travon Eller contre. Tyler Gates

Terminons notre voyage dans les bons vieux États-Unis d’A. et braquons la lumière sur le poids lourd amateur Travon Eller, qui s’est amélioré à 2-0 avec ce KO de neuf secondes lors d’un événement de l’Ohio Combat League à Newark, Ohio.

Aussi rapide que cette finition ait été, Eller a profité au maximum de son temps pour atterrir plusieurs coups de poing avant que Tyler Gates ne puisse correctement frapper le tapis. C’était en fait trois KO en moins de 10 secondes.

Un hommage spécial à la légende Joey Chestnut, qui a non seulement abattu 63 hot-dogs pour remporter sa 15e couronne du Nathan’s Hot Dog Eating Contest, mais a également fait sa meilleure impression de Charles Oliveira lorsqu’un manifestant a commis l’erreur de s’approcher trop près de l’homme pour venir quand il était dans la zone.

Le jeune homme semble être indemne, et Chestnut a dit plus tard à USA Today qu’il se sentait mal à propos de sa réponse agressive. Mais bon, un conseil : ne vous mettez jamais entre un mec et ses hot-dogs.

Sondage

Quel a été le moment le plus mémorable de Missed Fists cette semaine ?

  • 11%

    Geovane Vargas sait qu’il en a assez

    (11 voix)

  • sept%

    Jesse Arnett saute hors de la cage pour échapper à un Ali AlQaisi enragé

    (7 voix)

  • 17%

    Le retour miraculeux d’Adam Meskini

    (16 voix)

  • sept%

    Nine Second Knockout de Travon Eller

    (7 voix)

  • 55%

    Joey Chestnut sert de sa propre sécurité

    (52 voix)

  • 0%

    Autre (laissez un commentaire ci-dessous)

    (0 voix)


93 voix au total

Votez maintenant

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *