Facebook Parent Meta Revenue Q2 2022

La société mère de Facebook, Meta, a signalé une baisse des revenus plus forte que prévu, des revenus manquants et des prévisions étonnamment faibles, signalant une deuxième baisse consécutive des ventes d’une année sur l’autre. Les actions ont chuté de 3,8% en négociation prolongée.

Voici comment l’entreprise a procédé :

  • Gains: 2,46 dollars par action contre 2,59 dollars par action attendus, selon Refinitiv
  • Revenu: 28,82 milliards de dollars contre 28,94 milliards de dollars attendus, selon Refinitiv
  • Utilisateurs actifs quotidiens (DAU) : 1,97 milliard contre 1,96 milliard attendu, selon StreetAccount
  • Utilisateurs actifs mensuels (MAU) : 2,93 contre 2,94 milliards attendus, selon StreetAccount
  • Revenu moyen par utilisateur (ARPU) : 9,82 $ contre 9,83 $ attendus, selon StreetAccount

Les méta-actions ont perdu environ la moitié de leur valeur depuis le début de l’année, soulignant les inquiétudes des investisseurs quant à la santé de l’activité principale de publicité en ligne de l’entreprise. Cette unité a été touchée l’année dernière par la mise à jour de confidentialité iOS d’Apple, qui a limité la capacité de Meta à suivre les utilisateurs, et par un affaiblissement de l’économie qui a conduit certaines entreprises à réduire leurs budgets publicitaires.

Le chiffre d’affaires du deuxième trimestre a diminué de près de 1 % par rapport à l’année précédente. Meta a également publié une prévision décevante pour le troisième trimestre, citant “la poursuite de l’environnement de faible demande publicitaire que nous avons connu au deuxième trimestre, qui, selon nous, est motivé par une incertitude macroéconomique plus large”.

Le PDG de Meta, Mark Zuckerberg, a déclaré lors d’une réunion avec des analystes que la société réduirait ses effectifs au cours de l’année prochaine alors qu’elle se serre la ceinture face au ralentissement économique.

“C’est une période qui nécessite plus d’intensité, et je pense que nous ferons plus avec moins de ressources”, a déclaré Zuckerberg.

Selon Refinitiv, les revenus du troisième trimestre se situeront entre 26 et 28,5 milliards de dollars, ce qui est inférieur à l’estimation moyenne des analystes de 30,5 milliards de dollars. Cela se traduit par une baisse attendue entre 2% et 11% par rapport à il y a un an.

Les résultats inquiétants de Facebook suivent une tendance amorcée la semaine dernière par ses rivaux Snap et Twitter. Ces entreprises ont toutes deux publié des chiffres décevants au deuxième trimestre, les dirigeants citant des défis économiques et de plate-forme mobile qui ont imprégné le marché de la publicité en ligne. L’ambiance s’était détériorée cette semaine que les actions d’Alphabet et de Microsoft ont augmenté mercredi, même si les deux sociétés ont manqué les estimations des analystes sur les résultats et les résultats.

Reels a du mal à gagner de l’argent

Un défi supplémentaire pour Meta est la croissance continue de l’application de courtes vidéos TikTok, qui tient les utilisateurs en laisse et gagne des parts de marché sur le marché de la publicité. Zuckerberg a déclaré lors de l’appel que l’offre Instagram Reels de Facebook, qui est en concurrence avec TikTok, a atteint 1 milliard de dollars de revenus annuels. Cependant, malgré l’investissement de Facebook dans Reels, le produit ne monétise pas aussi efficacement que Instagram Stories et le principal fil d’actualité.

« À court terme, plus Reels se développe rapidement, plus les revenus sont déplacés par des produits qui génèrent plus de revenus », a déclaré Zuckerberg.

L’appel aux résultats était le dernier en date pour la directrice de l’exploitation de Meta, Sheryl Sandberg, qui a annoncé en juin qu’elle quittait l’entreprise après 14 ans. Compte tenu de l’état des choses, elle n’avait pas beaucoup de bonnes nouvelles à partager.

La directrice de l’exploitation de Facebook, Sheryl Sandberg, prend la parole sur scène lors de l’événement « Putting a Best Facebook Forward » lors du 6e Sommet annuel des nouveaux établissements de Vanity Fair.

Matt Winkelmeyer | Getty Images

“Cette période reste turbulente pour l’économie mondiale”, a déclaré Sandberg. “Beaucoup de facteurs macroéconomiques ayant une incidence sur nos revenus sont la continuation de choses que nous avons vues au cours des trimestres précédents, comme l’impact continu de la guerre en Ukraine et la normalisation du commerce électronique après le pic de la pandémie. Mais il y a aussi de nouveaux défis. avec la hausse de l’inflation et l’incertitude entourant une récession imminente.

Meta a déclaré que l’effectif avait augmenté de 32% par rapport à l’année précédente pour atteindre 83 553. Cependant, la société a indiqué plus tôt dans la période qu’elle prévoyait de ralentir le rythme des embauches, faisant écho au sentiment de bon nombre de ses collègues de la technologie. Il s’attend également à ce que les coûts totaux se situent entre 85 et 88 milliards de dollars d’ici 2022, en baisse par rapport aux estimations précédentes de 87 à 92 milliards de dollars.

Une somme considérable ira à l’unité Reality Labs de Meta, qui est responsable du développement du métaverse et des technologies de réalité virtuelle et de réalité augmentée associées. La division a réalisé un chiffre d’affaires de 452 millions de dollars mais a enregistré une perte de 2,8 milliards de dollars au deuxième trimestre, et Meta dit qu’elle s’attend à générer moins de revenus au troisième trimestre qu’au deuxième.

Plus tôt cette semaine, Meta a augmenté le prix de son casque Quest 2 VR de 100 $, citant la hausse des coûts de production et d’expédition. Alors que Meta est actuellement le leader des ventes de casques VR, le marché est encore petit par rapport à la publicité mobile.

Alors que l’entreprise continue de se concentrer sur le métaverse dans le cadre du changement de marque de l’entreprise, elle dépense également davantage pour les ventes et le marketing. Ces coûts ont augmenté de 10 % d’une année sur l’autre pour atteindre 3,6 milliards de dollars au deuxième trimestre.

Alors que Facebook s’efforce de répondre aux demandes de Wall Street, le directeur financier David Wehner assume un nouveau rôle de directeur de la stratégie, supervisant le développement commercial, a indiqué la société. Meta promeut Susan Li, l’actuelle vice-présidente des finances de la société, au poste de directrice financière.

MONTRE: Le méta peut devenir de l’argent mort jusqu’à ce que le métaverse porte ses fruits

Leave a Reply

Your email address will not be published.